Allumez des chandelles dans la nuit, elles éclaireront le monde.

Femmes africaines contre le sida

 

BIENVENUE SUR LE SITE DE PASCAL DORIGUZZI

 

Ecrire à Pascal Doriguzzi

Dernière mise à jour : le 30 novembre 2018


Mon weblog.&                                                                                                                            

Mon CURRICULUM VITAE

 

 

LE PARCOURS DE VIEDE PASCAL DORIGUZZI.

 

Pascal DORIGUZZI naît à Remiremont dans les Vosges en 1957. Il devient Docteur en Science politique, juriste, titulaire de diplômes d'État de Science politique et d'Histoire contemporaine. Sa thèse de Doctorat soutenue le 10 mai 1989 à l'Université de Montpellier I a pour titre «La III° République et la solidarité : la socialisation de l'infirmité». Atteint d'une ataxie, il utilise un fauteuil roulant depuis 1978. Il a publié de nombreux articles.

 

 

Du nouveau sur la page ma thèse de Doctorat a disparu du Répertoire officiel des thèses...

Pourquoi ce site ? Un gars formidable disait : "Ceux qui ne connaissent pas leur passé sont condamnés à le revivre..." Je vis sur un fauteuil roulant depuis plus de vingt-cinq ans. Je vois aujourd'hui des femmes, des hommes, des familles confrontés aux mêmes obstacles, aux mêmes combats quotidiens qu'il y a vingt-cinq ans, pour l'école, pour le travail, pour l'amour... Aucune victoire n'est durable, si l'engagement qui l'a emportée n'est pas mesuré au prisme de l'hitoire. Exemple : ...

 

 


http://pascaldoriguzzi.blogspot.nl/2013/09/pascal-doriguzzi-docteur-en-sciences.html

 

Mes travaux exposés à la connaissance du public, ont la modeste ambition de contribuer à la connaissance de notre histoire, à ses conséquences sur le temps présent et les évolutions de celui-ci. Fruits de quinze années de recherches scientifiques, d'expérience solitaire ou partagée, d'observations lucides, chacune de ces pages représente un indice de notre monde à un passage des siècles... Ou, comme dit Walter Benjamin, elles allument une chandelle dans le noir.

Mes textes, articles et ouvrages sont une suite évolutive dans la recherche, dont ma soutenance de thèse constitue une étape. C'est pourquoi lus les uns à la suite des autres, ils semblent parfois constituer des "redites". Cependant, "l'histoire politique du handicap" révèle l'écart entre l'image que nos sociétés démocratiques revendiquent et les pratiques sociales qui s'y jouent. Cet écart n'est pas celui des "autres", mais il n'est qu'un élément de la chaîne qui lie les citoyens sur l'espace de l'Agora. Quand à certains éléments de ma propre vie présentés ici, ils ne sont que la conséquence de cette histoire. Si des personnes intéressées veulent se réfèrer à mes travaux, c'est une bonne chose ; mais étant protégés par des copyright au cours de leurs publications, ils devront être accompagnés des mentions légales (titre, nom de l'auteur, éditeur ou revue, année de parution ainsi que le numéro de la page citée), et respecter les dispositions des lois du 11 Mars 1957 et du 10 Juillet 1992 - exploitation commerciale des textes et informations présents sur ce site, et modifications interdites. Si vous désirez les copier, les transmettre etc. veuillez toujours en mentionner la source et l'auteur. Si vous désirez les faire publier sur un autre site ou dans un ouvrage etc., l'autorisation préalable de leur auteur est exigée.

Les formes institutionnelles encadrent les expressions des marginaux, des modestes, des exclus des partages (le marché, l’ordre, la médecine...) ; leur inscription ne reste pas dans l'histoire, comme disait Benjamin. Est-ce la raison pour laquelle, fait unique dans un pays démocratique, ma thèse de Doctorat a disparu du Répertoire officiel des thèses ?

 

 

La fin de vie, thème d’un groupe d’étude de l’Assemblée nationale

 

Guerre et paix - 1914-1939

 

QUESTIONS SUR L'AAH 04-2017

 

            Le marchepied Numéro 16 - Décembre 2014 dénonçait déjà les avancées des activistes de l’euthanasie, qui, de petits pas en amendements, en nous faisant chanter aves des « cas douloureux », finiront par arracher le morceau.

            C’est remarquable que dans ce débat si démocratique personne ne pose la question : dans quel monde veut-on vivre, une société où chacun ait sa place, ou le meilleur des mondes sans vieux ni maladies, propre comme dans Plus belle la vie ?

            Préférera-t-on la loi autorisant l’euthanasie dans son avenir administratif avec ses critères et ses règlements rigides comme des poignards… ? Il est facile de pourrir la vie de personnes handicapées, âgées, ou souffrant de troubles psychologiques, puis les persuader ainsi que leur vie touche à sa fin, soulageant ainsi les familles, l’hôpital, et les finances publiques … Dans un débat à la télé, en parlant de la sédation profonde et continue quelqu’un a dit « cela libérerait des lits à l’hôpital » ; les gens en sédation profonde et continue sont-ils déjà morts ? Au début il s’agira de « cas extrêmes », mais qu’en sera-t-il dix, quinze, vingt ans après !

            On placera les gens dans le statut de fin de vie « sur dossier » sans appel. « Mourir dans la Dignité », mais de quoi pale-t-on ? Mourir, y’a pas le feu au lac. Vivre dans la Dignité, là on en est loin du compte, y’a du boulot… Ne perdons plus de temps a chercher Thanatos, elle arrive toujours a l’heure. Apprenons à vivre dans la Dignité, ensuite nous pourrons peut-être parler d’autre chose.

D.P.

 

             Depuis quarante ans on a donné la presque totalité des pouvoirs aux collectivités locales. Les Régions, les Départements, les villes de plus de 100000 habitants, les Agglos, les Métropoles, et d’autres choses encore avec leur multitude d’élus à indemniser et à défrayer. Chacun y va de ses Hôtels et leurs soirées à cent briques, de ses Monuments somptuaires, de ses projets surdimensionnés, ses grands lacs à la place des forêts, ses parcs à la place des paysans, tout le monde veut ses gares de TGV (930 en France pour 94 Départements Métro), son aérodrome (Il y en a 110 non utilisés en France)… Tout ce beau monde veut plus pour son coin qu’elle prend pour le phare du développement qu’ils jugent indispensable pour les générations futures. Mais qui paie tout ça ? On peut inscrire les sommes sur différents postes budgétaires des bilans financiers, au final c’est toujours l’Etat qui avance l’argent sous formes de dotations, de subventions, de participations quelconques, en plus du personnel pour activer toutes ces créations. C’est depuis trente ans que la dette de l’Etat est à ce point que l’on ne rembourse plus la somme empruntée mais juste l’intérêt de la dette. Comme pour l’idée de la Démocratie, en la matière, la Grèce nous en a montré l’exemple… Mais il y a une autre conséquence : c’est l’écrasement des territoires, la destruction de la vie locale, et les remplacements des pays par des projets excentriques, déplacés, ruineux à tout point de vue et destructeurs pour l’identité des habitants dont beaucoup y ont leurs racines et ne trouvent plus leur avenir dans ces pharaonneries. D’où des contestations, des tentions, des explosions de violences, et un jour un bonhomme, Rémi Fraisse, est laissé sur le carreau par une grenade lancée par un gendarme qui ne voulait tuer personne. C’est ce qui s’appelle « mourir pour des idées ».Mais il y a tout de même un responsable : le Conseil Général du Tarn a décidé la construction du barrage de Sivens, dont à peine un quart aurait suffit à aider les agriculteurs mais non il fallait du grandiose, du futuriste, que ça se voit bien… Que ça rapporte gros. Un peu comme l’aérodrome superflu de Notre Dame des Landes… Etonnez-vous après qu’il y ait des réactions dures et que beaucoup de monde veuille en découdre ! Parce qu’il serait temps de revenir à un système plus raisonnable, humain, et de bonne gestion. Pour abandonner ce fonctionnement multi-centralisé dont l’Etat Français n’a plus les moyens d’entretenir, et sa population ne trouve plus sa raison de vivre dans ses territoires. Il suffisait de mutualiser quelques compétences et organiser l’existant en réseaux…

            La décentralisation a rapproché les citoyens du pouvoir ? Ha, ha, ha !

Elle est un progrès démocratique ? Ho, ho, ho !

Elle donne la parole à la population sur les réalisations de la vie courante et sur l’organisation de la société ? Hi, hi, hi !

            Auri sacra fames !... Caveant consules ! Ne quid detrimenti respublica capiat.                                                         D.P.


QUI VEUT LA  PEAU DE  PASCAL DORIGUZZI

 

Pascal Doriguzzi, combattant des droits et de la dignité humaine.

Voici une jurisprudence administrative utile pour l'application de la loi du 11 février 2005

"Jugement du Tribunal administratif de Montpellier du 19 mai 2009

Monsieur Pascal DORIGUZZI c/ Département de l'Hérault"


Site de la Veille CETAF EFFISCENCE - DOCUMENTS

 
Décret n° 2006-138 du 9 février 2006 relatif à l'accessibilité du matériel roulant

affecté aux services de transport public terrestre de voyageurs




Les secours ont refusé d'intervenir pour un SDF

 

 

 

Une affaire très grave

Comment on tue les handicapés

 

La Maison Départementale des personnes handicapées de l'Hérault

menace quelqu'un d'un procès au TGI

parce qu'elle aide une personne handicapée.

 

 

ASSURANCE MALADIE

50 secondes de lecture à couper le souffle

 

 

PLAN BIENNAL D’ACCESSIBILITÉ Septembre 2003 – août 2005

Municipalité de Hawkesbury Est (Ontario - Canada)

 

 

 

 

" Parents d'un handicapé, le succès d'"Intouchables" nous inquiète "

www.rue89.com 2011/11/26


 

Audio

Handicap sous le choc : les dérogations à l’accessibilité des bâtiments passeront en loi Sénatoriale avec l’aide des associations pour handicapés

 

 

La loi instaurant les Agences régionales de santé (ARS) est promulguée

 

Une journée avec mon amie en fauteuil.

Anne, personne à mobilité réduite, nous sert de guide à Paris...

 

 

LOI n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées

TOUT SUR LA LOI : genèse de la réflexion, travaux préliminaires, débats de l'Assemblée Nationale et du Sénat fournis dans leur intégralité, commissions Mixtes Paritaires, textes, réformes, rapports et interventions diverses de personnalités, promulgation et suivi de l'application.

L'application de la loi du 11 Février 2005

n'est pas une question de moyens mais de culture

 

MON “PROJET DE VIE”

dans le cadre de l’application de la loi du 11.02.2005 :

Ne pas subir.

L'évaluation de M. Pascal Doriguzzi par la Maison départementale

des Personnes Handicapées de l'Hérault

OU LES SANTONS DU MIDI S'EXPRIMENT...

 

 

 

Création d'Entreprise et handicap - 15.11.2006

 

Que se passe-t-il à la Maison Départementale des Personnes Handicapées de l'Hérault ? (Octobre 2006)

 

 

 

Les syndicats d'architectes s'opposent à la création du métier de Technicien en Accessibilité

 

Les personnes Handicapées et les Droits de l'Homme

 

Décentralisation et détournements...Que fait-on de l'argent versé par l'Etat pour les pesonnes handicapées ?

 

Quelques renseignements pratiques pour les personnes handicapées ou âgées

(soins, Sécu., exonérations et activités diverses...)

Quinze mesures pour l’emploi des personnes handicapées (11.2006)

 

INEDIT : un concours au CNRS compromis à cause d'un transport...

 

07.01.2003 Depuis trois mois, je cherche un(e) infirmier(e) pour me lever le matin, m’aider dans la journée. Pas moyen d’en trouver, malgré mes démarchages téléphoniques chez les infirmiers libéraux ; côté administrations, on me renvoie d’un service à un autre, aux associations, ça tourne en rond, à la DDASS une lumière m’a proposé de m’hospitaliser… En attendant, c’est mon associée qui m’aide à ne pas crever tout seul dans mon T2, pénalisant ainsi son activité dans l’entreprise.  J’ai décidé de suivre l’exemple de mon ami Claude, et de porter cette question sociale – et néanmoins politique car elle sous-entend une conception de l’homme – sur la place publique en entamant une grève de la faim. Mon but est de provoquer des décisions concrètes pour que tous ceux et celles qui en ont besoin bénéficient de soins infirmiers ; pour que les gens handicapés et dépendants soient respectés dans leur personnalité et leur histoire.

Cliquez sur l'image :

25.01.2003

 

A propos de la rénovation de la loi du 30 Juin 1975 :
Filmer en positif au lieu de photographier le manque. Baser le travail de formation, de développement, d'insertion professionnelle, d'intégration sociale… sur les capacités, la compétence, les goûts, l'aptitude et le désir d'une activité, l'intérêt manifesté pour une profession, un art, un savoir-faire… ; et non plus focaliser l'attention et l'action sociale sur le handicap, la cécité, le fauteuil roulant ou la maladie invalidante…

Mélanie Villain

Cet angle de vue change tout. Il réduit les difficultés de la vie des personnes handicapées à des questions pratiques (accessibilité des locaux, aménagement individualisé du temps de travail, transports en commun utilisables par tous, soins infirmiers adaptés aux engagements professionnels et sociaux de la personne...) Ce point de vue accepte l'existence de la différence au lieu de lui délimiter des espaces spécialisés. Cette approche, opposée à la démarche politique contemporaine, implique l'intégration de la différence par la société, à la place de l'assistance des personnes handicapées. Elle dégage l'homme handicapé du corset normatif et institutionnel où le confine l'assistance publique, ou si l'on préfère, la solidarité.
Voilà ce que veut dire " il faut sortir le handicap du champ social "...

 

 

Argent et handicap,

interwiew de Pascal Doriguzzi par A-M Schaller

 

 

2003

Pascal Doriguzzi

est au comité

d'HANDIALOG

Le site d'HANDIALOGUE

2004

LA CHARTE D'HANDIALOG : MA VILLE ACCESSIBLE POUR TOUS

HANDIALOG, LE 27 NOVEMBRE 2004

 

Les textes contre la discrimination

 

Sur les pistes, pour constituer ma documentation (1986-88) :

Gramsci et L’État providence été 1986

Notion de solidarité... le 15.12.1987.

Réalisation du dossier législatif - liste des textes et débats parlementaires - préparant

L’HISTOIRE POLITIQUE DU HANDICAP, relié le 9 Juin 1988.

 

Publications scientifiques (1988-1997)

D.E.A. d'histoire contemporaine Solidarité et nationalisme dans l'Hérault 1914 à 1939 sous la Direction de Raymond Huard.

Thèse de Doctorat de 3° cycle soutenue 10 Mai 1989 à l’Université Montpellier I, ayant pour titre La III° République et la solidarité : la socialisation de l’infirmité Direction de Paul Alliès

 

* La socialisation du handicap Article paru dans la revue "EMPAN", N°7, Fév. 1992, pp. 65-72.

* L’insertion professionnelle des handicapés : le patronat aujourd’hui comme hier Article paru dans la revue "LIEN SOCIAL", N°160, 12 Mars 1992.

Le "Handicap" : une histoire fondamentalement politique Article paru dans la revue "Science-po. in Europa" N° 4, Bruxelles, le 28 Mars 1992

* Le travail des handicapés : débats parlementaires et enjeux sociaux Article paru dans "LES TEMPS MODERNES", N°549, Avril 1992, pp. 153 à 171.

* Texte pour le dictionnaire ALTER envoyé le Samedi 20/11/1993 à Paris.

 

* L’HISTOIRE POLITIQUE DU HANDICAP de l’infirme au travailleur handicapé ouvrage préfacé par Raymond Huard, éditions L’Harmattan, Octobre 1994 (230 pages).

 

* Article La solidarité contre l’exclusion ? paru dans "Le Journal des Psychologues" N°130 Septembre 1995, p. 21 à 25.

* Participation au 1O° colloque national du Mouvement pour l’Accompagnement et l’Insertion Sociale LES ESPACES... DE L’ACCOMPAGNEMENT Dynamiques et trajectoires, les 4, 5 et 6 Juin 1996 à Chambéry, mon intervention ayant pour titre :

Exclusion et fait de société.

 

* Participation au colloque de l’Association des Paralysés de France au Palais de l’Unesco à Paris les 13, 14 et 15 Janvier 1997 "Handicap et travail : Quel avenir pour les personnes handicapées", mon intervention ayant pour titre :

Mutations du travail : s’adapter ou s’inventer ?

Entre la responsabilité et l’aparté, « Sois belle et tais-toi » ! Texte présenté à la réunion du Groupe d'Intervention des Personnes Handicapées en Mars 1997.

DU CHRISTIANISME À LA MARGINALITÉ, le prélude théologique à l'exclusion contemporaine Texte paru dans la revue Esméralda N°1 en Avril 1997, Languedoc-Roussillon.

 

Autres

À propos de Jérôme Cardan, Discussion avec l’écrivain Jacques Bonnet 1996

Fragments de correspondances à la fin du XX° siècle...

Quelques lettres à propos d'une intégration exemplaire...

 

Les textes contre la discrimination

 

 

Résolution du conseil de l'Union Européenne le 17 juin 1999 :

sur l'égalité des chances en matière d'emploi pour les personnes handicapées

 

 

 

 

Sur l'arrêt Perruche : Doit-on se flinguer après le débat ?

 

LE DEVENIR DES JEUNES DEFICIENTS VISUELS

Le 4 avril 2003, L’ADAPT a organisé les premiers Etats Généraux...

La GTA en Joëlette Le forum de la Grande Traversée des Alpes en Joëlette...

Pascal Doriguzzi : Un plan de développement économique massif pour l'Afrique

Représentations sociales du handicap et de la mise au travail des personnes handicapées G.Bazier & M.Mercier

 

HANDICAP ET AUTODETERMINATION

 

Une bibliographie sur les personnes handicapées Une autre...

Les relations du travail en milieu protégé

Le Liseur de nouvelles

Installazione temporanea di Lilli Doriguzzi

Brieuc-Yves (Mellouki) Cadat

 

Mais encore...

Poète, écrivain, Pascal Doriguzzi est l'auteur de romans, de contes, de nouvelles. Mais encore d'autres recherches... Ça, c'est une autre histoire.


« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Pascal Doriiguzzzi.com.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Pascal Doriiguzzzi.com. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. »


 

© Copyright Pascal Doriguzzi 2000