30 Avril 2004

Pascal à Paris...

... ou comment rater son concours au CNRS :


Danielle Prades et moi nous sommes allés à Paris le 28.04.2004, pour mon concours du CNRS (RDV à 16 H.30, place Saint Thomas d'Aquin).
On arrive gare de Lyon, pas moyen d'obtenir un transport adapté, malgré nos coups de téléphone la semaine dernière.


Nous avons donc été à pied par le pont d'Austerlitz, longé la Seine jusqu'à l'Institut du Monde Arabe (deux kilomètres), suivis le Boulevard St. Germain jusqu'à la place St. Thomas d'Aquin (quatre kilomètres entre les voitures, la masse compacte des piétons, les feux...), et attendant l'heure de mon concours, nous avons avalé une saucisse-frite dans un troquet parisien.

Arrive le concours, une audition devant quatres jurés, des gens supers (il y en a peu des commme ça ici.) J'avais bien préparé mon audition, mon plan de travail, ma métodologie, ma démarche et mon projet de recherche.

Je commence ma présentation, je suis fatigué par la traversée de Paris mais ça va. Puis d'un coup, j'ai une baisse d'énergie importante, une fatigue intense, j'avale des mots, je cherche des phrases, des idées s'échappent... C'est catastrophique ! J'arrive tout de même à intéresser le jury. .. Nul !
Je n'ai pas trouvé les ressources pour répondre à ce passage. Je pense que le résultat est fort compromis... Des années de travail aboutissent à un échec à cause d'un transport déficient !

Retour à la gare de Lyon dans les mêmes conditions, je n'arrivais plus à conduire mon fauteuil électrique. Je n'ai pas vraiment récupéré.

C'est la première fois que j'ai ce problème, depuis des années que je vais à Paris. Cela me coûte cher ! Dur à avaler...


Voilà, c'est tout.

Copyright Pascal Doriguzzi 2004